Vous avez décidé de partir poursuivre vos études à l’étranger, mais la question qui vous turlupine est de savoir : quand se lancer ? Vous vous demandez également, quelle serait la bonne période pour concrétiser votre projet ? Mais aussi, par où et quand commencer vos démarches ? On vous dit tout ce que vous devez savoir dans cet article.

Les avantages de partir après le bac

Que faire après le bac ? Normalement, un étudiant a déjà pensé à la réponse à cette question des années avant le bac. Il arrive tout de même qu’une fois le bac en poche, aucune des formations proposées dans votre pays ne vous enthousiasme réellement alors que vous devez avancer et vous lancer dans les études supérieures. Tout d’abord, sachez que le fait d’avoir votre bac vous ouvre la porte sur tous les cursus possibles à l’étranger. L’important est de savoir choisir quelle dans quelle filière s’inscrire. De ce fait, au lieu de suivre la tendance et de faire une année sabbatique, enchainez directement avec des études à l’étranger. Ce sera plus profitable pour votre avenir. Après le bac est le moment idéal pour réaliser vos rêves, ou du moins essayer. C’est aussi pour vous, l’occasion de partir à l’aventure et vous émanciper totalement, tout en ayant le privilège d’étudier dans un autre pays.

Partir après avoir obtenu un premier diplôme universitaire

Que vous ayez une licence ou un master, partir étudier ou effectuer des stages à l’étranger après avoir obtenu un diplôme universitaire peut aussi donner un coup de pouce considérable à votre avenir professionnel. Vous aurez la possibilité de poursuivre directement votre formation initiale, de la compléter ou de vous orienter vers d’autres spécialisations qui ne vous étaient pas accessibles dans votre pays. En effet, il est possible de réaliser une équivalence de vos diplômes dans le but de vous éviter de tout reprendre à zéro. Côté personnel, on peut dire que c’est le moment où jamais de se lancer, car vous aurez fait du chemin depuis le bac, que vous avez gagné en maturité et surtout, que vous n’avez encore aucune attache ! Changer d’horizon sera bénéfique également pour votre carrière professionnelle. Aujourd’hui, les postes à responsabilités exigent les profiles les mieux qualifiés. Pour cela, une première expérience professionnelle (stage ou autre) sera un atout majeur en votre faveur, appuyée d’une formation ou d’une étude qui s’est faite à l’étranger.

La bonne période pour partir

Avant tout, un départ pour étudier à l’étranger se prépare au moins un an à l’avance. Pendant cette année, vous aurez le temps de choisir votre destination et la durée souhaitée pour votre séjour selon vos objectifs. Posez-vous les bonnes questions dans ce cas, mais également, fixez vos objectifs, et trouvez comment y arriver. Durant cette période de préparation, vous allez aussi pouvoir trouver à l’avance le moyen de financer vos études. Ça vous laissera largement le temps de trouver des bourses, par exemple. Si vos finances le permettent, idéalement, prévoyez un séjour d’une année ou plus dans le pays d’accueil. C’est assez pour compléter et enrichir votre CV. Ceci n’étant pas une obligation, passer un semestre à l’étranger est quand même déjà un bon début. Prenez aussi en compte des conditions dans lesquelles vous allez arriver dans le pays de votre choix. Si vous n’êtes pas habitué au froid, n’arrivez pas au Canada en pleine période de grand froid au risque de compliquer encore plus votre intégration. En sommes, réfléchissez bien avant de vous décider. Et gardez en tête que le plus important est de vivre pleinement l’expérience et d’en revenir grandit au maximum. Prenez tout ce qu’il a de bon à prendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *